Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

Mouvements expressifs : rencontres entre chiens

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3797
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

Mouvements expressifs : rencontres entre chiens

Message par souris65 » jeu. 7 mai 2009 08:05

Chez le chien, la communication visuelle se fonde sur :
1. des caractéristiques morphologiques
2. des mouvements expressifs
3. des marques visuelles

Chez les chiens, la prise de contact est précédée d’un ballet à distance.
Image


Tout est ritualisé : positionnements dans l’espace, modifications axiales du corps, déplacements à des vitesses variables
La proxémie est « l’étude de l’utilisation de l’espace par les êtres animés dans leurs relations, et des significations qui s’en dégagent » Cette théorie a été créée par Edward T. Hall.
Il faut distinguer deux situations :
- la première rencontre,
- les rencontres suivantes.

Première rencontre
Approches
L'approche d'un chien vers un autre chien est régie par des codes stricts qui sont ritualisés :
- la trajectoire de l'approche,
- la cinétique de l'approche,
- les postures corporelles et les mimiques faciales de l'approche.
Image
Le chien dominant approche un autre chien :
- selon une trajectoire rectiligne (droit sur lui), plutôt vers la tête ou le flanc,
- à vitesse moyenne constante (approche neutre ou dominante), ou à vitesse rapide lors d'agression,
- en position haute, la démarche raide et saccadée,
- en le regardant (soit vers la croupe ou alors dans les yeux lors de menace nette).
Le chien fait face, c'est-à-dire qu'il place l'objet de son attention dans l'axe de son corps, ce qui définit une direction dans laquelle il peut bondir en cas de danger
Regarder dans les yeux, dans une situation de conflit bien sûr, est un acte de provocation
Rappelez-vous des boxeurs dans les conférences de presse avant match qui se toisent (face à face, yeux dans les yeux, corps raidis, prêts à bondir) : cela se finit souvent en bagarre générale.
Le chien dominé approche un autre chien :
- selon une trajectoire curviligne et détournée (plutôt par la croupe),
- à vitesse variable : le chien avance vers l'autre en s'arrêtant de temps en temps,
- en position plutôt basse,
- en détournant les yeux.

Comme toujours, toutes les positions intermédiaires (" mosaïque ") peuvent être possibles
Image


Prises de contact
Image

Lors de prise de contact entre deux chiens étrangers, les premiers mouvements ont plus pour but d'explorer olfactivement le partenaire
Le flairage commence, en général, par la tête.
Puis, le chien inspecte plus particulièrement la région ano-génitale qui, par ce que l'on nomme improprement les " glandes anales ", participe à la communication sur l'identité et le statut de l'animal et sur son état émotionnel.
Bradshaw et Nott constatent que celui qui approche l'autre est souvent aussi celui qui flaire l'autre en premier. Celui qui est l'objet de ce flairage est également celui qui est le plus susceptible de mettre un terme à l'interaction.
Image

Enfin, un sujet flairé et cherchant à éviter cette exploration va rarement flairer l'autre.
Les mâles pratiquent plus que les femelles le flairage de la région ano-génitale d'un congénère, quel que soit son sexe.
Bradshaw et Nott concluent que tout se passe comme si chaque chien cherchait à en savoir plus de l'autre sans trop donner d'informations sur lui-même.
Mouvements expressifs
Après le flairage, plusieurs comportements peuvent apparaître comme :
- l'invitation au jeu avec poursuites…
- l'éloignement ou prise de distance
- un comportement agonistique.

Un comportement agonistique est un comportement qui permet de résoudre un conflit avec un autre animal
Image


Au sens large dans lequel nous l'emploierons chez le chien (voir la discussion sur la définition de ces comportements -, il peut prendre différente formes :
- les intimidations, dont font partie les postures de dominant,
- l'agression avec :
o la menace, phase appétitive de l'agression,
o le combat,
- les attitudes d'apaisement ou de soumission,
- la fuite.
Les marquages visuels servent à attirer l'attention des congénères sur la présence d'un message olfactif.
Lors de la séparation, la plupart du temps, le chien lève la patte le plus haut possible, quelquefois en grattant le sol après de manière " emphatique ".

Lors de cette première rencontre, un chien est victorieux et l'autre s'incline, même s'il n'y a eu aucune agression physique ou aucun comportement " spectaculaire " ! Cette " victoire " sera souvent déterminante pour les rapports futurs entre les deux animaux !
Image

Rencontres suivantes
Les rencontres suivantes seront, en général, bien plus difficiles à explorer tant les signes de dominance seront ténus !
Une simple menace (fixation dans les yeux) avec un détournement du regard de l'adversaire suffira à maintenir le statu quo !
Les mouvements expressifs permettent d'éviter les combats avec les blessures qui peuvent mettre en jeu la vie des individus.

http://www.vetopsy.fr/
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Hiérarchie canine »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité