Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

La dyssocialisation du chiot

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3798
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

La dyssocialisation du chiot

Message par souris65 » mar. 1 oct. 2013 22:36

Ne pas confondre :

--> Dyssocialisation : le chiot n’a pas acquis, lors de son développement chez l’éleveur, les mécanismes d’inhibition sociale (dominance-soumission).

--> Désocialisation: la dégradation progressive du comportement social chez le maître, pour différentes raisons, comme le manque de repères hiérarchiques, un espace limité, un isolement du fait de maladie par exemple…

--> C’est un trouble d’acquisition des conduites sociales suite à un manque de hiérarchisation alimentaire au cours de son développement
--> Le sujet atteint de ce trouble ne pourra reproduire car il n’a pas un répertoire comportemental social correct.

Responsable : l’éleveur

--> Mère permissive, retirée trop tôt, pas d’adulte compétent, importation. Intervention de l’éleveur pour protéger le chiot si un adulte corrige
--> Absence de fratrie
--> Isolement social
--> Absence d’autocontrôle (une des manières de fabriquer les chiens de combat)

On peut trouver chez ces chiots mal socialisés :

- Le chiot agressif si contrarié, ne supporte pas la contrainte, ne se soumet pas. Ne sait pas s’arrêter. Peut agresser sa mère
--> Exploration orale hypertrophiée (détruit)
--> Hyperactivité, insomnie
--> Évolution vers l’anxiété: hyper-agressivité instrumentale
--> Les chiens l’évitent ou l’agressent
--> Il ne connaît pas les comportements d’apaisement
--> Il n’a pas d’inhibition de la morsure (peut tuer)
--> Il ne sait pas se soumettre et même vaincu il continuera à mordre

- Le chiot non agressif, comme le premier mais la morsure est remplacée au moment où on veut le corriger par des cris, des défécations ou mictions, l’impossibilité de prendre une posture de soumission.

Joseph Ortéga - Sept. 2013
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Mauvais comportements »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité