Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

L'éducation de base

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3802
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

L'éducation de base

Message par souris65 » ven. 25 juil. 2014 15:15

Les règles de base, qu’elles sont-elles ? Nous allons commencer par étudier les règles de conduite.

Ne pas tirer sur sa laisse

Les premiers pas en laisse :

Arrivé à la maison, apprenez rapidement à votre chiot à supporter son collier. Cela ne représente généralement aucune grosse difficulté, tout au plus votre chiot va se gratter le cou.

Essayez dans un second temps (lorsqu'il sera parfaitement habitué à son collier) de le mettre en laisse.

Parfois, c'est le moment où surviennent les problèmes. Il va s'opposer au port du collier et de la laisse, il va refuser de se déplacer, tirera dans tous les sens en se débattant ou au contraire s'allongera et vous opposera sa force d'inertie.

Alors que faire ?

Secouez la laisse par quelques petites tractions pour obliger votre chien à se déplacer, présentez une friandise devant son nez pour le faire avancer, flattez le, souriez, montrez lui que vous êtes content et fier de lui s’il réussit.

Si c'est le refus catégorique, ne surtout pas punir ou élever la voix ce qui ne ferait qu'aggraver le blocage.

Sortez votre chiot et allez le promener dans un endroit vaste et sans circulation. Vous lui mettez alors la laisse et vous le laissez se "débrouiller" tout seul, sans tenir la laisse qui traîne par terre. Vous vous éloignez et vous l'encouragez à vous suivre en le félicitant ou en le tentant avec des friandises. Vous pouvez être sûr qu'au bout de quelques minutes, votre chiot va se déplacer et venir vers vous. Continuez alors la promenade en laissant votre chiot gambader et traîner sa laisse derrière lui. Le stress de la laisse et du collier sera ainsi très vite oublié.

La marche en laisse :

Plus tard, quand il sera parfaitement habitué à sa laisse, il aura tendance à vouloir aller de l'avant et aller toujours plus vite, ou à tirer à gauche et à droite pour aller jouer, ou à traîner le nez au sol à la recherche des bonnes odeurs. Une chose est sûre : ce n'est plus vous qui promenez votre chien mais votre chien qui vous promène et qui vous impose sa cadence.

Comment faire pour ne pas se faire "remorquer" par son chien ?

Votre chien doit comprendre qu'il n'y a qu'une position "confortable" pour lui, c'est quand il est au pied de son maître. Quand il est dans cette situation (son épaule à hauteur de votre tibia, de votre genou ou de votre cuisse ... tout dépendra de la taille de votre chien ... ou de la votre !!!) ne tarissez pas d'éloges, flattez votre chien, parlez lui "c'est bien bébé, tout près, au pied, ..." (répétez toujours le commandement "AU PIED"). Par contre, dès qu'il vous devance ou tire sur sa laisse ou traîne ou s'écarte, tirez la laisse d'un coup sec en disant "Non!". S'il persiste changez de direction : il veut aller à gauche, alors allez à droite, il vous devance en tirant sur sa laisse, alors faites demi tour. Toutes les fois que la laisse sera tendue, tirez la laisse d'un coup sec en disant "Non". Par contre aussitôt revenu à votre pied, flattez le à nouveau "c'est bien, au pied, ..." avec une voix douce et réconfortante. Votre chien va vite comprendre le sens du mot "AU PIED", ce qui sera bien utile lorsqu'on lui apprendra le rappel.

Après chaque leçon, détendez votre chien (par le jeu, par un nouveau lieu inconnu de balade..). Faites des séances d'éducation courtes et répétées. Souvenez vous que les exercices d'éducation ne doivent pas être une corvée ou une punition pour votre chien mais quelque chose de naturel et d'agréable. Ne lassez pas votre chien par des séances interminables !

Si vous pratiquez ainsi, votre petit rebelle comprendra très vite qu'il n'y a qu'une position "confortable" et marrante pour lui, c'est quand il est sagement au pied de son maître et que tirer sur sa laisse, traîner sont nettement plus désagréables.


IMPORTANT :
Comme toujours il est primordial d'être cohérent dans les ordres donnés et dans son comportement : ne pas tolérer aujourd'hui ce que vous allez interdire demain, pour l'accepter à nouveau le surlendemain.

La marche au pied sans laisse :

Si votre chien a parfaitement assimilé le principe de la marche en laisse ("qu'est-ce que c'est agréable de rester au pied de mon maître") et que sa suite est parfaite (ne pas brûler les étapes), on pourra passer à l'étape suivante : la marche au pied sans laisse.

Pour ce faire, mettez néanmoins votre chien en laisse et commencez à marcher. Quand il est bien à votre hauteur répétez en le flattant de la voix "c'est bien, au pied, au pied".

Puis vous allez lâcher la laisse et vous continuerez votre promenade. Si l'étape précédente a bien été assimilée (marche en laisse) il n'y a aucune raison que votre élève se mette subitement à détaler devant vous.

Par contre, puisque votre chien a toujours sa laisse pendante autour du cou, vous allez pouvoir le corriger immédiatement s’il venait à oublier ces bons principes. Vous allez marcher sur sa laisse et vous arrêter toutes les fois qu'il vous devance de plus d'une encolure. Il subira ainsi une saccade et aussitôt vous lui donnez l'ordre "au pied" et vous le félicitez dès qu'il sera revenu à votre hauteur. S'il traîne, s'écarte, renifle les bonnes ... ou mauvaises odeurs, saisissez vous de la laisse en tirant un petit coup sec et donnez l'ordre "au pied". Félicitez-le dès qu'il est revenu en bonne position.

Très rapidement, vous allez vous rendre compte que votre chien vous suit sagement et joyeusement au pied. Vous pourrez alors le libérer de sa laisse.

Revenir au pied quand on l'appelle

Le rappel : "AU PIED"

Avec un chiot :

Dès son arrivée à la maison, vous devez commencer à habituer votre chiot à revenir à l'appel de son nom. Attention ! Dans cet apprentissage, votre attitude est primordiale : soyez toujours très joyeux dans votre rappel. Ne criez pas. Accroupissez-vous. Tapez dans vos mains. Ce n'est pas un ordre que vous donnez, c'est une invitation à revenir au pied pour recevoir des caresses, des récompenses ou son jouet préféré.

Le maître mot est "donner l'envie de revenir" et l'envie ne peut pas s'obtenir par la force et la contrainte.

Votre chiot ne devra pas associer le rappel au pied à quelque chose de désagréable, de négatif comme : c'est la fin de la promenade, on me remet en laisse ou si je reviens, on va me gronder.

Il faut que cet ordre de rappel représente quelque chose de positif : si je reviens, j'aurai des caresses, ou des petits gâteaux (à utiliser avec modération pour ne pas transformer votre chiot en futur sumo) ou mon hérisson qui fait couic-couic.

Si malgré cela votre chiot est un peu distrait ne faites pas les gros yeux, n'élevez pas la voix (il peut être occupé, ne pas donner d’ordre voué à l’échec). Si vous n'arrivez pas à capter son attention avec vos mimiques, vos friandises, sa balle préférée, alors partez rapidement dans le sens opposé en le rappelant "Bébé au pied" ou allez vous cacher. Tout aventurier qu'il est, je peux vous assurer que votre explorateur n'aimera pas rester longtemps seul (sauf s’il est indépendant, mais là nous évoquerons ce type de chien dans un autre article).

Ce préapprentissage du rappel est primordial !

Avec un chien adulte :

L'apprentissage du rappel est un exercice qui cause souvent beaucoup de difficultés. Pourtant, c'est un exercice que le chien doit posséder parfaitement pour sa sécurité et celle de son maître.

Quoi de plus de plus désagréable et dangereux qu'un chien qui ne revient pas à l'appel de son nom. Une promenade avec son chien est une source de plaisir ... qui peut se transformer en véritable cauchemar lorsque votre chien se met à courir après un vélo ou une voiture, qu'il se met à la poursuite d'un lièvre, qu'il course les vaches ... et que vous vous époumonez en vain pour le rappeler.

Il est vrai qu'avec la distance, l'autorité du maître décroît très rapidement !

Il est aussi vrai qu'un chien n'a aucune chance d'obéir lorsqu'il est loin de son maître ... si son maître n'arrive pas à se faire obéir et respecter quand son chien est à ses pieds !

C'est pour cela que le rappel au pied est presque naturel pour un chien qui a parfaitement assimilé la suite en laisse (marche « au pied »).

Le rappel n’est donc que le "simple" prolongement de l'exercice de la marche au pied.

Pendant cet exercice, nous avons répété, répété et encore répété "AU PIED, c'est bien, AU PIED, ..." toutes les fois que notre élève était parfaitement à notre niveau. Si cet exercice de la suite est parfaitement acquis, il sait maintenant parfaitement le sens de l'expression "AU PIED".

Pour obtenir un beau rappel net, rapide, rien de tel que la longe (grande laisse).

Comme pour la suite en laisse, nous allons mêler le plaisir (quand le chien est au pied) à l'autorité (quand le chien hésite à revenir).

Le principe :

Vous allez vous promener. Le chien a son collier et la longe que vous pouvez laisser traîner par terre. Lorsque votre chien décide de partir à l'aventure un peu trop loin ou trop rapidement, vous saisissez alors la longe et au moment où la longe se tend, vous rappelez "Médor AU PIED" !

Deux possibilités :


Il fait demi tour et revient vers vous : vous lui faites la fête lorsqu'il est revenu correctement à votre pied.

Il tarde à obéir et continue de l'avant : infligez avec la longe une saccade en arrière, saccade d'autant plus forte que votre élève fait la sourde oreille.
Lorsque votre chien revient vers vous, encouragez-le de la voix, frappez dans vos mains ou même accroupissez vous dans une attitude accueillante. Le but est que votre chien revienne le plus rapidement possible vers vous.

Votre chien reviendra rapidement et joyeusement à vous parce qu'il respecte son maître, mais surtout parce que son retour au pied est synonyme de plaisir, de caresses, de flatteries, de récompenses. Il est donc essentiel de ne pas associer l'ordre de rappel à une punition.

Ainsi travaillé, votre chien fera vite le rapprochement : "je tarde à revenir = c'est désagréable pour moi", "je reviens immédiatement = c'est la fête !!!".

Pendant la période d'apprentissage au rappel, ne sortez pas votre chien sans sa longe.

Comme pour la suite en laisse, vous avez à répéter et répéter et répéter.
Faîtes cet exercice jusqu'à ce que le rappel avec la longe soit parfait. Variez les distances et les circonstances de rappel : vous rappelez une fois à 1 mètre, une autre fois à 3 mètres lorsqu'il a le nez au sol, ...


Quelques erreurs à éviter :
Arrêter trop vite les séances de rappel avec la longe. Lors des premières leçons, ne laissez JAMAIS partir votre chien sans longe. Vous devez pouvoir intervenir IMMÉDIATEMENT sur votre chien dès que celui-ci tente de se sauver. Votre chien doit toujours être sous votre contrôle.

Lors de l'apprentissage à la longe, n’alternez jamais les promenades en longe ("sous contrôle") et les promenades en liberté totale. Votre élève comprendrait alors trop facilement : avec la longe, je dois être docile et respectueux des commandements; sans la longe, c'est la liberté absolue de faire ce que je veux.

Cas que vous rencontrerez sûrement : votre chien revient bien au pied, mais s'immobilise à 1 mètre de vous, ou fait la danse « orientale » ou jappe devant vous. Sachez qu'en faisant ainsi, il vous invite au jeu. Ce qu'il ne faut surtout pas faire ? Vous transformer en rugbyman pour tenter un placage de haute volée. Votre chien trouvera cela très marrant. Reprenez la longe, infligez une saccade et rappelez votre fantaisiste "au pied". Il se fera féliciter uniquement lorsqu'il sera en position correcte à votre hauteur ... et non pas à 1 mètre de vous !

NE PAS FAIRE : poursuivre un chien qui tarde à venir vers vous. A ce moment, le rappel devient un jeu pour votre chien qui ne se laissera rattraper que lorsqu'il sera épuisé ... sauf si vous vous essoufflez avant lui.

Ne punissez jamais un chien qui aura tardé un peu ... ou beaucoup à revenir au pied. Lorsqu'il est revenu à côté de vous, rappelez-vous que vous devez le féliciter ... même si cela fait 15 minutes que vous vous égosillez pour le faire revenir. Je sais que cela n'est pas toujours facile, mais un bon éducateur doit pouvoir maîtriser ses nerfs.

Un conseil :
Il est important de commencer l'apprentissage au rappel le plus tôt possible en sachant qu'un chiot n'aime pas se retrouver seul, avoir l'impression d'être perdu.

Avec un chien adulte dominant, il sera peut-être nécessaire de revenir de temps en temps aux exercices de bases : suite en laisse rigoureuse (« au pied »), assis, couché. Une suite en laisse rigoureusement faite avec obligation de s'arrêter aux ordres d’arrêts, de rester constamment à votre hauteur, va renforcer votre autorité sur lui et améliorera votre rappel.

La fréquentation d'un club d'éducation canine est fortement conseillée pour progresser plus vite et bénéficier de bons conseils.

Ouvrage conseillé : L’école du chiot et la méthode naturelle (J.Ortéga)
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Articles Newsletter »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité