Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

Les besoins de nos animaux séniors

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3802
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

Les besoins de nos animaux séniors

Message par souris65 » ven. 25 juil. 2014 18:19

On sait, dès qu'on ouvre sa porte à un chien, qu'il a une durée de vie moyenne tellement plus courte que la nôtre qu'irrémédiablement on le verra disparaître beaucoup trop tôt.
Tout comme les humains, les chiens ne sont pas égaux face à ce phénomène. Il n'est donc pas utile de nous voiler la face. Bien au contraire, on peut, grâce à notre vigilance, offrir une vieillesse plus confortable à notre compagnon et, pourquoi pas, la prolonger de quelques années.

Il est difficile de fixer une durée de vie pour chaque chien mais il n'est pas rare d'en rencontrer qui portent fièrement leur quinze ans et plus. S'il faut fixer une moyenne (toutes races confondues), disons qu'elle se situe vers les douze ans en tenant compte de tous les paramètres et notamment la mortalité précoce (vers huit ans) due aux cancers et problèmes cardiaques.

Quand commence la vieillesse ?
L’arrivée de la vieillesse dépend de la race et du chien lui-même. Les races de grande taille ont tendance à vieillir plus vite (dès 6-7 ans) que celles de petite taille (à partir de 10 ans).

Le poil du chien blanchit et sa fourrure devient moins fournie et plus sèche, on remarque en outre sur sa peau l'apparition de tâches et de petites boules, anodines dans la majorité des cas
Au moment où leur démarche commence à se chalouper à cause des douleurs articulaires, les vieux chiens ont besoin de vos soins pour rester en forme.

Observez son comportement

Il est important d’examiner son chien régulièrement pour s'assurer que son apparence et son comportement sont normaux.
S'il refuse sa nourriture, s'il est réticent à sortir, s'il souffre visiblement ou a des problèmes à faire ses besoins, consultez votre vétérinaire. Ces symptômes traduisent certains problèmes de santé qu'il ne faut pas négliger chez les vieux chiens.

Les désagréments de l’âge
Ouïe, vue et odorat peuvent s'émousser avec l'âge : si vous trouvez que votre chien ne vous obéit plus, c'est peut-être qu'il ne vous entend plus. Les vieux chiens peuvent aussi souffrir de problèmes de vue (infections, cataractes) ou même devenir aveugle. Soyez attentif aux symptômes, tels que sécrétions au coin des yeux ou des évidences de vision réduite.
Vous pourrez aussi constater un essoufflement rapide, une prise ou une perte de poids, des fuites urinaires.

Un régime alimentaire adapté
Les besoins alimentaires des vieux chiens peuvent fluctuer d'un individu à l'autre mais, en règle générale, un chien âgé, naturellement moins actif qu'un jeune, a besoin d'une alimentation moins énergétique (environ 20% de calories en moins).
Le système digestif du chien devient moins efficace avec l'âge : c’est pourquoi il convient d’ajuster son alimentation ou de lui faire suivre un régime spécial recommandé par votre vétérinaire.
Comme chez les humains, l'obésité peut déclencher ou empirer d'autres problèmes de santé. Pour vérifier rapidement le poids de votre chien, il suffit de lui sentir les côtes avec le plat de la main. Si ces dernières sont difficiles à trouver, votre chien doit perdre du poids, mais si elles sont plutôt saillantes ou si vous pouvez les voir à l'œil nu sur un chien à poil ras, ce dernier a besoin de s'envelopper un peu.
Si votre animal est trop maigre, vérifiez auprès de votre vétérinaire la présence d'un éventuel état pathologique sous-jacent, qui causerait la perte de poids. Il arrive aussi que les chiens âgés perdent l’appétit : il vous faudra parfois encourager le vôtre à manger, en divisant sa ration quotidienne en deux ou quatre petits repas et en le nourrissant dans un endroit tranquille, à l'écart du bruit.

L’exercice
Avec l'âge, votre chien risque d'avoir de l'arthrite dans les articulations et d’éprouver des difficultés à se mouvoir. Pourtant, il n’est pas bon d’arrêter de le sortir pour lui faire faire de l'exercice. Naturellement, il ne faut pas demander aux vieux chiens un effort exagéré qui pourrait empirer leur mal.
Votre vétérinaire peut vous conseiller sur les exercices adéquats et sur une alimentation un peu moins riche qui aidera votre compagnon à ne pas grossir.
Emmenez votre chien faire des promenades plus courtes mais plus fréquentes, car il se fatigue plus vite avec l’âge. S'il pleut ou s'il neige, veillez à bien le sécher et ne le sortez pas lorsque la température est extrêmement chaude ou froide.

L’hygiène

Outre la perte de leurs dents, les affections gingivales posent des problèmes chez les vieux chiens. Faites régulièrement examiner les dents et les gencives du vôtre par votre vétérinaire, car le tartre peut causer des troubles cardiaques et pulmonaires. Brossez-lui aussi les dents avec une brosse à dents spéciale pour chien et donnez-lui des os, des biscuits ou des jouets à mâcher.
Brossez également le poil de votre chien : il se sentira ainsi plus à l’aise et vous pourrez vérifier à cette occasion toutes les anomalies telles que la perte de poils, les blessures, les irritations, ainsi que la présence de puces ou de tout autre parasite.

Quelles sont les maladies courantes de l'animal âgé ?
En vieillissant, le chien peut développer des tumeurs cutanées (souvent bénignes), des cancers mammaires ou osseux. Les maladies cardiovasculaires font aussi partie des maladies fréquemment rencontrées chez l'animal âgé. Il peut s'agir d'une insuffisance cardiaque qui peut entraîner des œdèmes pulmonaires que l'on peut soulager par un diurétique à donner en traitement curatif ou alors l'animal peut souffrir d'une hypertension artérielle.
Les maladies rénales sont malheureusement un problème fréquent, pourtant cette maladie se soigne bien, mais il faut savoir observer son animal vieillissant pour mieux le guérir.

Quels sont les signes qui doivent alerter ?
Un changement important du comportement doit alerter le propriétaire d'un chien. Un animal qui se fatigue régulièrement ou qui subitement arrête d'être actif est certainement un animal qui cache un problème. Si celui-ci devient apathique du jour au lendemain alors qu'il était vif, ce n'est pas normal. Un chien qui devient malpropre ou agressif est un animal qui montre sa détresse.
• Si l'animal semble forcer pour respirer ou qu'il s’essouffle rapidement et se fatigue beaucoup lors des promenades, il se peut qu'il ait une faiblesse cardiaque comme un souffle au cœur ou un cœur qui vieillit tout simplement et qui n'assume plus correctement ses fonctions. Il existe des traitements pour le soulager, d'où l'importance de bien apprendre à observer son compagnon.
• Un amaigrissement assez soudain est aussi un signe qui doit être pris au sérieux. Un animal n'arrête pas de s'alimenter sans raison.
• L'animal peut également souffrir d'un vieillissement cérébral lié à un trouble organique ou émotionnel. Il est alors plus anxieux ou agressif et il souffre du trouble du sommeil. Son vieillissement peut aussi être d'ordre cognitif et l'animal ne réagit plus comme avant.
Pour que son compagnon à quatre pattes vive bien sa vieillesse, il est important de lui offrir une bonne hygiène de vie et de l'accompagner dans sa vie de tous les jours pour rendre son quotidien le plus confortable.
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Articles Newsletter »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité