Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

La zoothérapie et ses bienfaits

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3802
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

La zoothérapie et ses bienfaits

Message par souris65 » ven. 25 juil. 2014 18:32

« Un animal familier est un îlot de bon sens dans ce qui semble être un monde insensé. Dans la relation d'une personne avec son animal, l'amitié conserve ses valeurs traditionnelles. Qu'il s'agisse d'un chien, d'un chat, d'un oiseau, d'une tortue, ou de tout autre espèce, nous pouvons compter sur le fait que notre animal sera toujours un ami fidèle, intime, non compétitif — sans se soucier du bon ou du mauvais sort que la vie nous réserve. » — Dr. Boris Levinson

Comment l’animal pourrait-il aider l’homme ? La zoothérapie c’est quoi ?

La zoothérapie, ou la thérapie assistée par l’animal, est un programme structuré d’interventions ou de soins qu'un thérapeute prodigue à son patient, avec l'aide ou en présence d'un animal.
Cette méthode de travail a pour but de favoriser les liens naturels entre les humains et les animaux, toute activité entraînant la présence d’un animal que ce soit dans un but récréatif, ludique, préventif, voire thérapeutique est bienfaisante et stimulante.
De nombreuses études ont démontré les bienfaits que cela peut avoir sur la santé : réduction du stress, meilleure récupération postopératoire, diminution de la pression artérielle…
Prenons par exemple, le chien comme zoothérapeute.
L’animateur qui travaille en zoothérapie est le fil conducteur, le chien est le « facilitateur », il permet le lien entre l’enfant ou l’adulte et l’animateur. Il est le stimulus qui va déclencher une réaction, un intérêt, une motivation.
Le chien nous offre en effet beaucoup de qualités : il ne juge pas, il est attentif et patient, il est jovial, complice, il transmet de l’affection, de l’attachement, il revalorise et redonne l’estime de soi, il permet un moment de rêve.

A qui s'adresse la zoothérapie ?
La médiation animale s’adresse à toutes les personnes, quelque soit l’âge, le niveau intellectuel, la profession, l’état de santé, l’activité. Le chien s’adapte. Il suffit de lui donner un peu d’amour !! Il en rendra beaucoup.

Le chien de zoothérapie
Le chien qui travaillera en zoothérapie n’a pas de race ou de taille de préférence, ils sont tous bienvenues.
Le travail se fait avec différentes populations (jeunes enfants, adolescents, détenus, personnes âgées) et différents troubles. Il est évident que ce ne sera pas le même chien pour toutes ces activités. Alors qu’un chien dynamique aura tout à fait sa place avec des adolescents, il sera mal approprié pour travailler dans une maison de retraite.
Ce qu’il faut pour pouvoir intervenir avec son chien, c’est le connaître parfaitement et ainsi anticiper ses réactions.
Le chien idéal est un chien bien équilibré, en bonne santé avec une sensibilité très développée qui lui permet de savoir quelle attitude adopter dans quelle situation.
Il doit apprécier le contact avec les humains.
Il doit également posséder une certaine facilité d’apprentissage, car il lui sera demandé de connaître des commandements.

L’éducation du chien en zoothérapie :
Le chien doit avoir au minimum l’éducation de base (assis, couché, tu restes). La sociabilisation doit être faite très minutieusement. Il sera en effet appelé à côtoyer des gens très différents et cela ne doit pas être un obstacle à son travail. Il rencontrera des escaliers en colimaçon, des chaises roulantes, des cannes et devra emprunter des ascenseurs…
On doit lui apprendre aussi la tolérance et la patience… Etre brossé à rebrousse poil ou se faire rouler sur la queue n’est pas naturel pour chien. Et pourtant cela peut arriver, il doit y être habitué et l’accepter. Tout cela prend du temps, beaucoup de temps et demande d’avoir avec soi toujours une sacoche pleine de récompenses.
Par la suite, il faudra travailler avec des volontaires qui jouent le rôle d’une personne malade et on peut ainsi tester son chien et l’entraîner sans danger. C’est à ce moment là que l’on peut se rendre compte des besoins de l’équipier et éventuellement de guider le chien vers des attentes particulières.

Abordons le cas du chien visiteur, celui-ci n’est pas reconnu à ce jour comme un chien médiateur, mais il vient apporter un peu de bien-être à des personnes dans l'impossibilité de prendre en charge un animal.
La vieillesse, la maladie, le handicap, la prison isolent ou même excluent.
Le chien visiteur apporte le temps de sa visite sa présence chaleureuse, étonnante, vivifiante, apaisante. Il permet de reprendre un échange
Le maître et son chien visiteur pourront apprendre aux enfants les codes canins et la prévention des morsures.
Grâce au travail des enseignants et à la visite du chien visiteur, l'enfant peut apprendre à comprendre et respecter le code d'expression du chien, apprendre les conduites à tenir, se rassurer aussi …
Le travail de l'enseignant et du chien visiteur contribue ainsi à la prévention des morsures.
Cet aspect du rôle du chien visiteur mériterait d'ailleurs d'être beaucoup plus encouragé.

Lien vers articles :
http://www.institutfrancaisdezootherapie.com
http://le.chien.visiteur.free.fr/index.php?op=edito
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Articles Newsletter »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité