Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

Comment construire une relation durable avec son chien

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3802
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

Comment construire une relation durable avec son chien

Message par souris65 » sam. 26 juil. 2014 09:16

Comment construire une bonne relation entre le chien et ses maîtres ?

La relation entre l’homme et le chien date de la domestication du chien. Celle-ci s’est instaurée sur la base d’une coopération.
Le chien et l’homme sont donc faits pour être amis pour la vie. Comment construire durablement une relation sans nuage ?

Varier les contacts :
• Favoriser les interactions sociales dès l’adoption : écoles de chiots, sorties dans les caniparcs, jeux avec des congénères adultes de taille proche ou non.
• Favoriser les interactions avec des types humains variés (adultes, enfants, hommes et femmes, allures et couleurs variées, avec port de vêtements et chapeaux variés) dans des interactions toujours agréables
• Interactions et manipulations franches et fréquentes sans traumatisme : le chiot n’est ni une poupée de porcelaine, ni une poupée de chiffon. Vérifier lors de toutes ces interactions que le chiot n’exprime aucune peur.
• Laisser le chiot s’approcher de toute personne pour la flairer ou la lécher. N’empêcher aucun contact spontané amical. N’empêchez pas le chiot d’aller rencontrer ses congénères ou des personnes extérieures à votre foyer. Il faut éviter qu’il ne connaisse que ses maîtres.

Contacts positifs avec les humains :
Le chiot se construit une représentation de l’humain par le type d’interactions vécues avec lui. Toutes les interactions doivent être amicales. Éviter les interactions menaçantes et répressives. Le chien se ferait une idée négative de son maître. Néanmoins, il ne faut pas le laisser tout faire. Votre chien ne peut pas savoir ce qui est bien ou mal.
Il faut le guider :
• Attirer l’attention du chien, lui montrer ce qu’on attend de lui, puis le récompenser de l’avoir exécuté
• Ne pas prendre contact avec le chien sans avoir appelé le chien préalablement afin d’être sûr qu’il soit consentant
• Proposer de nombreuses activités au chien et canaliser ainsi toutes ses explorations et son besoin de découvertes en incitant aux bons comportements
• Ne jamais mettre le chien en situation d’exécuter un mauvais comportement en le laissant faire ce qu’il veut, puis en le punissant. Par exemple, si vous ne pouvez vous en occuper, il vaut mieux le mettre dans un parc que de le laisser faire seul une bêtise.
• Récompenser systématiquement tout acte bien exécuté.

Bannir toute relation de subordination :
La relation construite sur la subordination avec des interactions autoritaires construit un chien peureux et non soumis Un chien, dont la relation à l’homme est forgée dans la peur de la répression, se construit dans la méfiance, laquelle génère des agressions.
Il est donc déconseillé de vouloir « soumettre » le chien en lui montrant qui « commande ». Cela est source de conflits et de contentieux entre le chien et le maître.

Gérer la distanciation et apprendre la solitude :

Le chien est un animal social. Il est naturel qu’il recherche la présence d’un maître ou d’un congénère pour des interactions amicales ou pour jouer. La solitude est un stress. Il faut lui apprendre progressivement à savoir se passer de vous.
• Dire « non » pour stopper un mauvais comportement : ce n’est pas une mesure répressive, mais disruptive, si on réoriente de suite le chien vers un bon comportement susceptible d’être récompensé. Il est donc essentiel de stopper très vite un mauvais comportement et d’établir un retour au calme puis de proposer de suite un ordre connu du chien pour l’engager dans un bon comportement.
• Ne pas répondre à toutes les sollicitations du chien. Le laisser derrière une barrière ou dans un parc n’est pas une sanction mais lui apprend à gérer sa frustration et ses émotions. Le chien doit comprendre que le maître n’est pas toujours disponible. Il apprend l’autonomie
• Ne laisser un chien enfermé seul et sans interaction pendant plusieurs heures quotidiennement, que si parallèlement on lui offre plusieurs heures d’activités physiques et sociales et un environnement très stimulant le reste du temps.

Lien vers site :
http://www.vieiraveterinaire.veto.pro/

Ouvrages conseillés :
« Comportement du chien – Éthologie et applications pratiques” Isabelle Vieira
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Articles Newsletter »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 2 invités