Pour vous inscrire sur le forum, tout est expliqué ici
Après la création de votre compte, sans présentation au bout d'une semaine, Votre compte sera supprimé.
pub zooplus.fr

Le Dalmatien : un tendre dominant

Avatar de l’utilisateur
souris65
Messages : 3819
Inscription : jeu. 17 janv. 2008 00:00
Humeur : Un peu speed comme les Dalmatiens
Prénom : Sabine
Fonction dans l'asso : Assistante en éthologie et Comportement Canin, Félin, Equin
Localisation : Montmirail (51)

Le Dalmatien : un tendre dominant

Message par souris65 » mer. 25 févr. 2009 11:30

'Le bonheur c'est avoir un bon chien , ou être un bon chien' - Alain

Un chien bien éduqué est sociable avec ses congénères et de bonne compagnie avec l'homme : jamais agressif, bruyant ou malpropre.
Lorsqu'un chien présente un comportement indésirable, dans la majorité des cas" l'erreur est humaine" parfois une socialisation insuffisante à l'élevage, le plus souvent des Maîtres pleins de bonne volonté qui vont à l'encontre des notions essentielles de la psychologie canine et ne sont donc pas ou mal compris. Mais il faut avouer que la forte personnalité du Dalmatien, notamment du mâle met parfois insidieusement. en difficulté certains Maîtres qui peuvent se sentir tout à coup" dépassés".

Est-il utile de rappeler qu'une éducation ne peut pas être réussie Si on ne lui consacre pas le temps nécessaire ?

Le Dalmatien est doté d'un caractère très volontaire..

Cette qualité peut devenir un défaut si ses Maîtres ne respectent pas le principe incontournable de la hiérarchie dans la "famille-meute" (cf. Bulletin du Dalmatien Club Français no 3, page 41) basée sur 4 points fondamentaux

1. interdiction de monter sur les sièges et les lits des Maîtres ;
2. jamais de distribution de nourriture à table (éventuellement, après) ;
3. pas de caresses excessives. ;
4. pas de jeux qui dégénèrent (mordillements ou tiraillements des vêtements).

Mal inscrit dans la hiérarchie, le Dalmatien, notamment mâle, risque fort de se montrer insupportable :
1. gémissements quand il souhaite qu'on s'occupe de lui ;
2. vol de nourriture ;
3. brutalité dans son comportement ;
4. difficulté pour supporter les autres chiens.

Rappelons quelques principes de bon sens élémentaire :
Nécessité de cohérence au sein de la famille. Il est évident que le chien sera déstabilisé Si on lui permet occasionnellement ce qui est généralement interdit.
Toute mauvaise action doit être systématiquement sanctionnée.
Eviter de se mettre en situation d'être désobéi; une demande mal formulée ou formulée au mauvais moment émousse l'autorité du Maître. (Ex. : Inutile de rappeler un jeune chien qui joue intensément ; attendre une accalmie sinon c'est l'échec assuré.)

Efficacité de la récompense supérieure à celle de la punition. (Rappelons que la récompense doit intervenir à la fin de l'acte, alors que la punition doit être appliquée dès le début de la faute).
Très opiniâtre, notre Dalmatien usera de son charme pour arriver à ses fins, notamment pour monopoliser notre attention et ce d'autant plus que nous ne lui consacrerons pas assez de temps pour partager avec lui sa vie de chien, à l'extérieur.
Pour vous faire" craquer" : petits yeux plissés, oreilles en rose, couinements, coups de nez sous les bras pour quémander des caresses, tentatives pour monter sur les genoux .... Surtout ne lui parlez pas lorsqu'il cherche ainsi à capter votre attention. Au contraire ignorez-le et si cela est, de façon très sobre, renvoyez le à son panier.
Arme redoutable, son sourire ! (A noter que le sourire, mimique d'apaisement destinée à amadouer un dominant, n'est pas utilisé au sein de l'espèce canine mais est destiné uniquement à l'homme).
Le Dalmatien teste ses maitres en permanence et s'il réussit à les faire céder, il n'est pas prêt de l'oublier et se chargera de le leur rappeler ultérieurement.
L'initiative des moments de relation doit venir, sauf exception, des Maîtres et non du chien.

Un caractère très intuitif, autre particularité psychologique du Dalmatien.

Le Dalmatien perçoit notre langage corporel avec une finesse extrême : langage corporel et langage parlé doivent donc être en harmonie et ne traduire aucune hésitation.

Tirez profIt de cette fInesse de perception et élargissez la palette: sourcils froncés pour interdire, doigt devant la bouche pour signifIer de se taire.
Il anticipe sur ce que nous lui demandons.
Ex. : Si, lorsque apercevant un chien inquiétant au loin vous rappelez votre Dalmatien sur un ton anxieux, rapidement, dès que vous profèrerez cet ordre, au lien d'obtempérer, il s'élancera de suite on avant en cherchant le congénère qu'on veut lui faire éviter..
Le Dalmatien n'est pas un inconditionnel de l'obéissance.
Il débusquera vos faiblesse avec intransigeance pour suivre son idée.Voilà qui engage à faire appel constamment à son intelligence pour son éducation.
Gardez les ordres simples pour les séances de travail, mais créer et développez au fù du temps un vocabulaire à votre chien.
Évitez les phrases compliquées dont le chien ne comprend que le ton.
Utilisez toujours les mêmes mots simples (une à trois syllabes) : avance, rentre, sors, attend, doucement, attention, etc.)
La motivation de votre chien repose certes sur la recherche et l'obtention d'une récompense (caresse, friandise) mais avant tout sur le fait de vous faire plaisir.

Dès que le chien a obéi, le Maître doit systématiquement extérioriser sa satisfaction par une expression réjouie, une intonation enjouée, des félicitations" bien .... bien ... " dès que le chien va dans le sens de la demande et " très bien! " sur un ton appuyé dès que la demande est satisfaite.
Quand l'obéissance a été diffIcile à obtenir, le Maitre doit forcer le trait dans l'expression de sa satisfaction ; si le chien se tortille alors de joie, le message est passé.
Implications de l'émotivité du Dalmatien (par ailleurs gage de subtilité .. .)
Le Maître doit être un modèle pour son chien, l'image de la force tranquille en toutes circonstanœs.
Un maitre irréfléchi, agité, brutal, incapable de se contrôler, court à l'échec. La brutalité provoque la perte de confIance du chien envers son Maître et la peur.

Nous devons intriguer notre chien par la discrétion de nos indications, qui doivent cependant rester claires.

Ex. : "Ici" énoncé trop brutalement peut inhiber le chien. Inutile de crier pour être compris.

La punition doit être proportionnelle à la faute.
Une mauvaise action justifie immédiatement la sanction vocale" NON ! "
Si cela est insuffisant, éventuellement avertissement :
-Main levée en se penchant vers le chien et en soutenant son regard
-Petite tape sur le museau


Enfin, vraie punition (cf. bulletin du Dalmatien Club Français 3, page 41)
-Prise par la peau du cou
-Eviction de la pièce. (L'isolement perdant 10 minutes peut être utile dans certains cas).
Tout remord ou attitude laxiste serait interprété comme de la faiblesse et la sanction perdrait sa crédibilité.
Une bonne éducation ne brise pas la personnalité du chien mais elle l'engage à réfléchir ce qui lui permettra de bien se comporter dans des situations nouvelles pour lui.
Ex. : Pour traverser une rue, le "Attention, une voiture !" En imprimant une vibration sur la laisse sera plus formateur que l'ordre "Au pied !" où le chien reste passif. Si votre chien se trouve un jour livré à lui-même, peut-être évitera-t-il l'accident.

Nos Dalmatiens sont très souvent exclusifs.

Si on n'y prend garde, après la puberté et notamment à partir de l'âge de 2 ans, certains Dalmatiens peuvent se montrer dominants avec les autres chiens.
Si le rappel est assuré, et si le chien sait marcher en laisse sans tirer, aucune rencontre ne posera de problème car le chien est bien inscrit dans la hiérarchie par rapport à son Maître.
Il faut éviter la laisse quand nous nous rapprochons d'antres chiens. Si elle est maintenue, elle doit rester détendue.
Eloignons-nous avec un ton détaché des chiens réputés potentiellement agressifs.
Évitons les situations générant de l'agressivité, telles que laisser le chien seul en voiture sur une voie très fréquentée ou ne pas le contrôler quand passe un chien devant sa clôture.

A ne pas omettre : la gourmandise invétérée de nos Dalmatiens, sinon gare aux vols:
Pour les éviter, ne donnez jamais de nourriture à table, ni en dehors de ses repas qui seront servis à des heures bien définies.
Surtout, punition immédiate (uniquement Si le chien est pris sur le fait - jamais après coup) et sans appel, avec exclusion de la pièce et isolement, au premier vol commis. L'habitude prise est sans remède.

Chien de caractère, d'une subtilité remarquable, le Dalmatien n'exprimera pleinement ses potentialités qu'avec des Maîtres fermes mais nuancés et capables de se remettre en question.

Dr Dominique Vincent
Nier la soufrance de l'animal entraine vite à devenir indifférent
à celle de l'humain.


Pour protéger, il faut aimer. Pour aimer, il faut connaître.
"Sans les animaux le monde ne serait pas humain" Kl. Matignon


Calins à vos toutous de Sabine
et léchouilles de Freckles, Jaïa et Lakshmi

Verrouillé

Revenir vers « Besoins du Dalmatien »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité